Le gouvernement vient d’annoncer la création d’une prime pour les salariés du privé qui souhaitent aller au travail à vélo.

La prime dont le nom officiel est « forfait mobilité durable » a été annoncée par le premier ministre français Édouard Philippe dans le cadre de son « plan vélo » dont l’objectif est de favoriser les déplacement en vélo par la création de mesures spéciales comme des aménagement d’axes cyclables dans les collectivités ou des sessions de sensibilisation dans les écoles primaires. Notez que la France est actuellement l’un des pays d’Europe dans lequel on n’utilise le moins le vélo (plus de deux fois moins que la moyenne européenne).

Du côté du secteur public, le forfait mobilité durable semble définitivement acté comme l’annonçait le premier ministre dans un tweet du 14 septembre 2018 « L’État donnera l’exemple : nous appliquerons un forfait de 200 euros à tous les agents des administrations de l’État et de ses opérateurs qui viennent au travail à vélo. #PlanVélo »

Pour les salariés du secteur privé, la contribution peut atteindre les 400 euros par an mais reste à la discrétion de l’entreprise comme le sous-entend l’emploi du conditionnel dans cet autre tweet d’Édouard Philippe datant du 14 septembre 2018 :

« Avec le forfait mobilité durable, les employeurs privés et publics pourront contribuer aux frais de déplacement domicile-travail de leurs salariés ou agents à vélo jusqu’à 400 euros en franchise fiscale et sociale. #PlanVélo »

Vous pouvez suivre l’actualité du #PlanVélo sur Twitter via le hashtag #PlanVélo