prime etat velo electrique

Vous souhaitez prochainement acquérir un vélo électrique ? Sachez qu’il existe une aide mise en place par l’État pour vous aider à financer votre futur bien. Lancée le 1er février 2018, on vous dit tout sur cette prime qui va vous faire gagner 200€, et comment en profiter.

Subvention achat vélo électrique, quelle est cette aide de l’État ?

Faisant suite au bonus écologique, cette nouvelle prime est une aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique, aussi appelé VAE. Celle-ci est conditionnée par l’obtention préalable d’une aide du même type accordée par une collectivité locale. Vous devez donc vous rapprocher de votre ville pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une prime. Notez qu’aujourd’hui la quasi-totalité des communes de France offre cette prime.

Quel est le montant de cette aide ?

Le montant de cette aide de l’État est calculée selon deux conditions, à savoir qu’il ne peut pas dépasser le montant de la prime de la collectivité locale, et que ces deux aides réunies doivent représenter au maximum 20 % du montant du VAE acquis. Un plafond est également fixé à 200 €.

Exemple : pour un vélo électrique acheté 500 €, vous pouvez espérer au maximum une aide cumulée de 100 €. Soit par exemple une aide de votre collectivité locale de 50 € (10 % du montant), et une aide de l’État de 50 € (donc 20 % au total).

Les conditions d’obtention

La prime d’état vélo électrique intervient après l’achat de votre vélo électrique, et sur présentation de la facture de celui-ci. Si vous n’avez pas encore d’idée du vélo que vous souhaitez acheter, nous vous conseillons les guides suivants :

Dans un premier temps, vous devez vous rapprocher de votre circonscription pour vous renseigner sur les aides disponibles. Si une prime vélo électrique peut être obtenue, alors vous pourrez par la suite la compléter avec le bonus VAE proposé par l’État.

Plusieurs conditions sont nécessaires afin de profiter de cette aide. Vous devez bien entendu résider en France et être majeur pour être éligible. Il faut également avoir été non-imposable sur vos revenus, l’année précédant l’acquisition de votre vélo. Et bien sûr, pour finir, vous ne pouvez bénéficier de cette aide qu’une seule et unique fois.

Comment bénéficier de la prime ?

Si l’ensemble des conditions citées ci-dessus sont remplies, vous pouvez remplir le formulaire et le retourner à l’Agence de Services et de Paiement (ASP), organisme public chargé du paiement de cette aide.

Toutes les informations et le formulaire sont disponibles sur le site officiel de l’ASP, à l’adresse suivante : https://www.asp-public.fr/decret-ndeg2017-1851-du-29-decembre-2017

Les primes accordées par les collectivités locales

Vous l’avez compris, pour bénéficier de cette prime de l’État, vous devez tout d’abord bénéficier d’une aide de la part de la collectivité territoriale dont vous dépendez. La majeure partie des grandes villes françaises, sensibles aux modes de transport employés par ses administrés, proposent des aides plus ou moins avantageuses à l’achat d’un véhicule non-polluant.

À titre d’exemple, voici ce que proposent actuellement certaines villes :

  • Paris : 33 % du montant TTC pour un plafond de 400 € ;
  • Nice : 25 % du montant TTC pour un plafond de 150 € ;
  • Arras : 30 % du montant TTC pour un plafond de 400 € ;
  • Poitiers : 25 % du montant TTC pour un plafond de 300 €.

Selon votre localisation, vous pourrez donc cumuler l’aide locale et nationale tout en respectant le plafond imposé de 200 €. C’est un coup de pouce apprécié pour les amateurs de vélo à assistance électrique et ceux qui veulent s’engager pour l’écologie et l’environnement.